Bonne Lecture·Chronique Littéraire·Policier

N’oublier Jamais

Bonjour lectrices, lecteurs,
J’espère que vous avez passé une bonne semaine !

Aujourd’hui, nous allons parler d’un roman policier qui se déroule en Normandie.
Les premières lignes du roman son ici.

Titre: N’oublier Jamais
Auteur: Michel Bussi
Editeur: Pocket
Nombre de pages: 543
Genre: Policier
Prix: 7,90€

« A Yport, parti courir sur la plus haute falaise d’Europe, Jamal a d’abord remarqué l’écharpe, rouge, accrochée à une clôture. Puis la femme, incroyablement belle, la robe déchirée, le dos face au vide, les yeux rivés aux siens. Jamal lui tend l’écharpe comme on tend une bouée. Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, gît le corps inerte de l’inconnue. A son cou, l’écharpe rouge.
Tout le monde pense qu’il l’a poussée. Il voulait simplement la sauver.
C’est la version de Jamal.
Le croyez-vous?« 

« Pour que la pièce retombe un jour de votre côté, il faut juste jouer, souvent, beaucoup, recommencer, toujours. Insister. C’est juste une question de probabilité. Et peut-être aussi, au bout du compte, de chance. »

Screen Shot 2018-10-02 at 13.12.48

Du même auteur, j’ai lu un Avion sans Elle qui fut un véritable coup de cœur et que je recommande chaudement. J’ai également lu Maman a Tort, une très bonne lecture.
C’est donc tout confiant que je me suis lancée dans N’oublier Jamais.
Et…
Il a fallu attendre de dépasser les 200 premières pages pour que je rentre enfin dans l’histoire.
Et 200 pages c’est long, parole de chat!

giphy-22.gif
Ca y est, on avance?

Dans N’oublier Jamais, on fait la rencontre de Jamal, qui part pour une semaine à Yport. En effet, son but premier est de s’entraîner pour l’Ultra Trail du Mont Blanc et finir la course malgré sa prothèse à la jambe. Et quoi de mieux que la plus haute falaise d’Europe pour s’entraîner?
Oui mais voilà, rien ne se passe comme prévu.
Jamal croise le chemin d’une jeune femme, prête à sauter de la falaise. Jamal lui lance l’écharpe – qu’il vient de trouver – pour la sauver.
Quelques minutes plus tard, on la retrouve morte en bas de la falaise, l’écharpe autour du cou.
De témoin, Jamal passe vite à suspect. Mais qu’en est-il vraiment?

giphy-9
Accrocheur non?

Dès le début, j’ai eu un problème avec le personnage principal, Jamal. Je ne serai pas vraiment dire ce qui me gêne chez lui, mais je ne l’aime pas. Il ne m’a rien fait ressentir, ni compassion, ni pitié, ni attendrissement, rien.
Je me suis sentie vraiment très loin de lui.
D’ailleurs, je ne me suis senti proche d’aucuns personnages.
On est trop en surface, trop loin d’eux.

giphy-21
Trèèèèès loin…

De plus, je n’en pouvais plus de lire toutes ces descriptions sur la beauté. A en croire Jamal, toutes les femmes qu’il rencontre pendant ces vacances à Yport sont m.a.g.n.i.f.i.q.u.e.s – bon pas toutes j’exagère -. Mais le genre de magnifiques clichés, le genre de magnifiques tout droit sortie d’un magazine, le genre de magnifiques qui « en temps normal ne s’interesserait pas à un gars comme lui ».
En soit, cela ne me dérange pas. C’est juste que Jamal insiste encore et encore « la femme de ma vie », « mon fantasme » etc. Il fait vraiment une fixation sur la beauté et j’ai trouvé que c’était mal fait, trop lourd et pas vraiment utile à l’histoire.

giphy-20
Blablabla…

Petit problème également, mais mineur, au niveau des descriptions. Ne connaissant pas la Normandie, je dois avouer m’être perdu avec tous les noms, le kilométrage entre les villages etc.
Mais ça donne quand même envie d’aller visiter cette région car les paysages ont l’air magnifique!

Du côté de l’intrigue, ma curiosité était titillée mais sans plus.
Envie de connaître la fin mais pas au point de lire le livre en une seule fois.

Et là, on arrive aux fameuses 200 pages, et l’intrigue devient vraiment entraînante !
Le lecteur se met lui même à douter : Jamal nous raconte t-il la vérité ?
Les choses s’accélèrent, les questions défilent, les rebondissements s’enchainent.
Et le dénouement arrive.
Je dois être honnête, je n’avais rien vu venir. Mais alors rien du tout !
J’admets volontiers que Michel Bussi a une imagination débordante. 
Le problème, c’est que dans ce livre, j’ai trouvé que c’était un peu trop tiré par les cheveux par moment – surtout un élément qui m’a laissé vraiment perplexe -.
La résolution de l’enquête est grandiose et m’a laissé bouche bée.

giphy-23
L’auteur, fier de t’avoir retourné le cerveau!

Du côté de la plume, elle est fluide, lisse, simple. Rien de révolutionnaire mais c’est un vrai page-turnerMichel Bussi est un véritable conteur qui a une facilitée déconcertante pour nous balader à droite et à gauche.

En résumé, je dirais que Michel Bussi nous livre ici un roman policier comme il sait les faire : rempli de rebondissements, de fausses pistes, de questionnements… pour nous livrer un final en apothéose.
Cependant, à trop vouloir surprendre le lecteur, des incohérences se glissent dans le récit et ce dernier est parfois tiré par les cheveux.
Mais la plume fluide et simple de l’auteur nous pousse à tourner les pages afin de savoir le fin mot de l’histoire.

giphy-24
Bonne Lecture!
Merci beaucoup d’avoir pris le temps de lire cette nouvelle chronique.
Avez-vous lu ce livres?
L’avez-vous aimé?
Passez une excellente journée! ❤
giphy-8
A Bientôt!

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s