Bonne Lecture·Chronique Littéraire·Jeunesse·Science-Fiction

The Rain – #1

Bonjour lectrice et lecteur, j’espère que vous allez bien!

Aujourd’hui, nous allons plonger dans le quotidien de Ruby, 15ans, qui tente de survivre à une pluie… mortelle…

Titre: The Rain
Auteur: Virginia Bergin
Editeur: Bayard
Nombre de pages: 384
Genre: Jeunesse – Science Fiction
Prix: 15,90€
Statut: 2 tomes

 

« Une pluie mortelle s’abat sur la Terre :
l’humanité est menacée de disparition.
Ruby, 15 ans, part à la recherche de son père.
Je m’appelle Ruby Morris, et voici mon histoire.
Si vous la lisez, vous avez énormément de chance d’être encore en vie.
Question : quand faut-il abandonner tout espoir?
a) Maintenant. Immédiatement. On est foutus.
b) Dans deux semaines, environ.
c) Jamais.
d) J’imagine qu’il pourrait y avoir un d), mais s’il existe, je ne l’ai pas encore trouvé…
« 

 

« C’est souvent comme ça non? Jusqu’à ce qu’on sache avec certitude que quelqu’un est mort, on a toujours un petit espoir, aussi minuscule soit-il. Un cirrus flocus d’espoir« 

 

Déjà, je plaide coupable… Oui, j’ai oublié de faire une photo avant de rendre le livre… Oups…

The Rain, c’est l’histoire de Ruby, jeune fille de 15ans (c’est important son âge!). Mais alors qu’elle s’apprête, selon elle, à entrer dans la meilleure période de sa vie – ne vient elle pas d’embrasser LE garçon le plus convoité?! – une pluie mortelle s’abat sur la Terre.
Survivre devient l’objectif premier de Ruby. Mais comment y arriver lorsqu’on a que 15ans et qu’on a passé une bonne partie de sa vie a essayé d’être dans LE groupe populaire et sortir avec LE mec de l’école?

Clairement, si ce résumé vous fais déjà grincer des dents, ce livre ne sera pas pour vous.
Pourquoi?
Tout simplement parce que Ruby… Bah Ruby a 15ans et agit comme tel, en accord avec son caractère (car oui tout le monde ne réagirait pas comme elle, jeune ou pas).
Et c’est à cause du personnage principal que certains lecteurs n’ont pas apprécié cette lecture.
Malgré la fin du monde, Ruby a d’autres préoccupations, par exemple en profiter pour voler des vêtements, du maquillage… L’utilité? On ne sait jamais si elle croise quelqu’un de son école.
Personnellement ce côté ne m’a pas dérangé plus que ça. Après tous elle est livré a elle même, pour la première fois, on ne peut pas espérer qu’elle change en 2 jours, fin du monde ou non.
En revanche, ce qui m’a dérangé, c’est plutôt ses réflexions sur les autres, notamment les geeks. Elle n’y va pas de mains mortes et elle est clairement méchante et blessante envers un certain personnage notamment, à base de « quelqu’un comme lui »…
C’est pour moi le point négatif de ce livre.
De plus, on lit le journal de Ruby, alors c’est vraiment centré sur elle. Les personnages secondaires sont bien présents mais pas vraiment détaillés

Mise à part ça, j’ai passé un très bon moment de lecture! J’ai dévoré ce livre, il est très addictif!
C’était très fluide, je n’ai pas vu les pages défiler!
L’histoire avance, on a pas de temps mort, on dévore les pages pour savoir comment elle va s’en sortir.
Cependant, je ne peux pas vraiment dire que c’est bourré d’action. On suit juste la vie de Ruby. Et lorsque l’on voit de quoi est capable l’Homme pour survivre, on se dit qu’elle a bien raison de se barricader dans le noir chez elle… Et on ne peut s’empêcher de sursauter en même temps qu’elle aux moindres bruits suspects. J’étais tellement dans ma lecture que lorsque je l’ai reposé, j’ai eu soif. Mais une fois arrivée devant le robinet, j’ai hésité à l’ouvrir et boire… Et clairement, à la première pluie, je n’étais pas sereine!

J’ai apprécié le faite que l’on n’oublie pas les animaux dans ce roman! C’est vrai, ils sont bien trop souvent absents dans les romans que je lis!
Bon par contre, on repassera sur la façon dont Ruby les gère…

Quant à la fin… Je l’ai trouvé bien trop précipitée. J’ai l’impression qu’elle nous tombe dessus comme un cheveu dans la soupe.
Cependant, je lirai la suite avec plaisir!
Cela faisait un petit moment que je n’avais pas dévoré un livre!

En conclusion, je dirai que pour lire ce roman, il faut bien avoir en tête le caractère de Ruby avant la catastrophe, ainsi que son âge. Oui, elle agit bizarrement mais mis dans le contexte, c’est assez compréhensible. Une fois passé ça, il n’y a plus qu’à ce laisser entraîner dans la vie de la jeune fille grâce au rythme dynamique et à l’écriture fluide de l’autrice.

giphy-24
Un très bon moment de lecture!
Merci beaucoup d’avoir pris le temps de lire cette nouvelle chronique.
Avez-vous lu ce livre?
L’avez-vous aimé?
Passez une excellente journée! ❤
giphy-8
A Bientôt!

Autres volumes : #2

Publicités

5 commentaires sur “The Rain – #1

  1. J’ai de plus en plus de mal à lire des Young Adult, avec des héroïnes totalement antipathiques et clichés. Je pense passer mon chemin pour celui là mais j’hésite à essayer la série (même si je n’en ai pas entendu du bien non plus).

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s